04 77 92 28 60 contact-esabora@rexel.fr

Stockage de l’énergie : parlez-en à vos clients.

Le stockage de l’énergie consiste à conserver l’énergie en vue d’une utilisation future dans un lieu qui peut être identique ou différent de son lieu de production. Il améliore l’efficacité énergétique et favorise l’insertion des énergies renouvelables.
En effet, les énergies renouvelables font parties des priorités du gouvernement car le but est de réduire nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Néanmoins, les énergies renouvelables sont produites par intermittence et l’on se pose alors la question suivante : comment assurer une fourniture d’énergie verte sur le long terme ? Pour cela, il faut produire en local et stocker. C’est pourquoi nous allons aujourd’hui, nous intéresser au stockage de l’énergie et plus particulièrement au stockage de l’électricité.

Les différents types de stockage de l’énergie

Bien qu’il soit facile de stocker des énergies comme le charbon, le gaz et le pétrole, il en est tout autre pour l’électricité. Celle-ci est produite à partir de grandes centrales thermiques et nucléaires et est disponible immédiatement en très grande quantité. Il serait donc idéal de vendre de l’électricité lorsque nous en produisons trop et d’en acheter quand nous n’en avons pas assez. C’est le principe de l’offre et de la demande.

Etant donné la difficulté pour stocker l’électricité, celle-ci est généralement transformée pour être stockée sous une autre forme. Replongeons-nous dans nos cours de physique et détaillons les différentes méthodes de stockage de l’énergie.

Le stockage électrochimique, le plus sollicité

Il permet de conserver l’énergie électrique sous forme chimique grâce au fait que ces deux énergies utilisent l’électron.

Avantages

Il y a peu de pertes lors de la conversion de l’énergie chimique en énergie électrique. De plus, ce système est écologique car il favorise l’usage des énergies renouvelables.

Inconvénients

Les systèmes de stockage électrochimique ont une faible performance et leur densité énergétique est limitée.

En cas de surplus de production on peut soit :

  • Stocker l’énergie dans l’eau chaude sanitaire grâce à un ballon électrique,
  • Installer un pack batterie (lithium-ion).

Il y a tout de même des limites à ces deux types de stockage. En effet, pour le stockage grâce au ballon électrique, il faut disposer d’un compteur pour envoyer l’électricité sur le réseau sinon l’énergie en excédent est perdue.

Concernant le stockage par batterie au lithium, il est préférable d’utiliser les batteries au zinc car elles sont fabriquées à partir de matières premières riches, l’élément zinc étant le 4ème métal produit après le fer, l’aluminium et le cuivre.

Les batteries zinc-air

La filiale d’EDF appelée Zinium, affirme que les batteries zinc-air n’ont pas vocation à remplacer les autres batteries existantes car elles ne sont pas des batteries de puissance. Leur objectif est de consommer l’électricité qui y est stockée sur le long terme. Ainsi, l’excédent d’électricité produit par des panneaux solaires et stocké, peut être consommé le soir ou la nuit.

L’installation des dispositifs

Il est primordial que l’installation des dispositifs pour le stockage de l’électricité soit réalisée par des acteurs de qualité. La filière Zinium demande donc de faire émerger des acteurs certifiés qui couvrent l’intégralité de la chaîne de valeur de la conception à la maintenance.

Le stockage électrostatique

Grâce à l’utilisation de condensateurs ou de supercondensateurs, on peut stocker l’énergie électrique sous forme électrostatique. Bon entre nous, pas besoin d’expliquer ce qu’est l’électricité statique. On s’est tous déjà retrouvé les cheveux en l’air après avoir enfilé un pull, n’est-ce pas ?

Le stockage cinétique

Ce sont les volants d’inertie qui emmagasinent de l’énergie cinétique grâce à la rotation d’un objet lourd poussé par un moteur électrique et qui la restitue en utilisant le moteur en sens inverse comme générateur d’électricité.

Le stockage hydraulique

La station de transfert d’énergie par pompage (STEP) permet de stocker la production d’énergie hydraulique pendant les heures creuses quand le courant est le moins cher et de produire l’électricité quand le prix est le plus élevé.

Le stockage sous forme d’air comprimé

Le CAES (Compress Air Energy Storage) utilise l’air qui a été précédemment comprimé et stocké pour mettre en mouvement une turbine qui grâce à un alternateur produit de l’électricité.

Le stockage d’énergie thermique

  • Par chaleur latente : c’est une solution de stockage thermique qui exploite la chaleur latente d’un Matériau à Changement de Phase (MCP), soit sa capacité à passer de l’état solide à l’état liquide sous l’effet de la chaleur.
  • Par chaleur sensible : ici on stocke la chaleur en faisant varier la température d’une certaine masse de matériaux sans qu’il y ait changement de structure ou de réaction chimique.

Le stockage sous forme hydrogène

Cela consiste à synthétiser une quantité d’hydrogène par courant électrique puis à stocker le gaz pour ensuite reproduire ce courant électrique grâce à une pile à combustible.

Conclusion

Comme nous avons pu le voir, le stockage d’énergie permet d’adapter l’offre et la demande. De plus, il constitue un véritable soutien pour le développement des énergies renouvelables intermittentes. D’ailleurs, des chercheurs réfléchissent chaque jour à de nouvelles technologies pour stocker l’électricité et ainsi envisager un meilleur avenir pour notre planète. Alors vous aussi agissez à votre niveau et parlez-en à vos clients !

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons ainsi vous mettre en relation avec un interlocuteur de votre région.

 

Faire une demande de démonstration
Rexel Digital Applications
46, Rue de la Télématique
Le Polygone 42000 SAINT-ETIENNE
TEL : 33(0)4 77 92 28 60
SUPPORT : 33(0)4 69 68 82 10
FAX : 33(0)4 77 92 28 61

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum !


Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum !