04 77 92 28 60 contact-esabora@rexel.fr

Bon à savoir : que coûtent les travaux de rénovation énergétique ?

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la rénovation énergétique. Le coût, les aides de financement dont vos clients peuvent bénéficier et quelques conseils à connaître avant d’entreprendre une rénovation énergétique. Vous l’avez compris, nous allons tout passer en revue.
Mais avant toute chose, décortiquons ensemble le terme « rénovation énergétique ». À quoi cela fait référence ? Je sais, vous auriez préféré décortiquer des crevettes, mais les fêtes de fin d’année sont terminées… Désolé de vous le rappeler !
Allez un peu de sérieux, on rentre tout de suite dans le vif du sujet !

La rénovation énergétique c’est quoi ?

La rénovation énergétique, c’est l’ensemble des travaux réalisés dans un bâtiment et qui vise à diminuer la consommation énergétique de celui-ci et de ses habitants. Cela améliore la performance énergétique d’un logement et fait émerger plusieurs avantages : une baisse de la consommation d’énergie, de réelles économies faites, un meilleur confort en toutes circonstances, de la valeur ajoutée sur un bien immobilier et tant d’autres.

Cependant, pour voir émerger tous ces avantages, il faut recourir à des travaux spécifiques qui représentent un certain coût. Qui dit coûts, dit réticence et appréhension de vos clients. Dans ce contexte, comment les rassurer ?

Le but de ces travaux est de rendre un bâtiment moins énergivore, d’éviter la précarité énergétique et de répondre aux enjeux écologiques importants au vu du réchauffement climatique qui prend de l’ampleur et qui a de terribles conséquences sur notre planète. Autant d’éléments qui viennent rassurer vos clients potentiels dans leur démarche de construction et de rénovation.

La rénovation énergétique, combien ça coûte?

Il est difficile d’estimer le coût d’une rénovation énergétique car le prix varie selon le niveau de rénovation et les moyens mis en œuvre. En moyenne, le coût est compris entre 200 et 450 euros du mètre carré pour une maison.

Néanmoins, on note que les prix théoriques diffèrent des prix pratiqués et que cela déstabilise les particuliers. De plus, il n’y a pas vraiment de prix de marché car les facteurs tels que la zone géographique et climatique le font varier. Enfin, le fait que chaque chantier soit unique et différent ne permet pas d’indiquer un coût précis car les solutions techniques s’adaptent selon le chantier.

En revanche, il est possible de fournir une fourchette de prix selon l’élément à rénover. Par exemple pour l’isolation, on peut compter de 529 à 18 821 euros. Pour le chauffage c’est entre 2 520 et 14 474 euros. Du côté de la menuiserie, on se trouve entre 248 et 2 364 euros. Enfin la ventilation se situe entre 289 et 5 504 euros et l’eau chaude sanitaire oscille entre 792 et 19 766 euros. Vous l’aurez compris, cette forte variation de prix peut perturber la prise de décision de vos clients. A vous de les accompagner au mieux, notamment en justifiant les tarifs pratiqués.

Rénovation énergétique : des coûts influencés par de multiples critères

D’autre part, divers critères influencent les prix notamment selon si la rénovation est partielle ou totale, le matériel choisi, l’accessibilité du lieu et les moyens mis en œuvre. Bien sûr il faut aussi prendre en compte le coût de la main d’œuvre qui change selon les professionnels. Votre but à vous est que le client vous choisisse pour effectuer ses travaux de rénovation, et pour cela essayez d’arborer des prix attractifs et raisonnables tout en défendant votre savoir-faire. Et puis si vous ne savez pas comment vous démarquer de vos concurrents, courrez lire notre article à ce sujet. Et oui, on se fait notre propre pub !

Les aides au financement

Cette partie tombe à pic, car depuis le 1er janvier 2020, le Crédit d’Impôt Transition Energétique a fusionné avec « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah et est devenu Ma Prime Rénov’.

Ma Prime Rénov’ s’adresse aux revenus modestes et très modestes tandis que le Crédit d’impôt forfaitaire concerne les autres ménages. Le montant de l’aide varie donc en fonction du revenu des ménages et peut couvrir jusqu’au 2/3 du montant des travaux de rénovation énergétique. Elle est versée sous forme de prime dont le montant dépend du type de travaux. Il est possible de faire la demande en ligne puis l’aide est transmise à la fin des travaux après envoi de la facture.

Avec le Crédit d’impôt forfaitaire, chaque foyer peut connaître précisément le montant de l’aide pouvant lui être accordée.

De plus, en engageant un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE), le propriétaire ou le locataire peut bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5%. Ce qui n’est pas négligeable, n’est-ce pas ?

Quelques conseils pour vos clients

Tous les ans, plus d’un million de ménages réalisent des travaux de rénovation énergétique. Cependant, de plus en plus de fraudes sont répertoriées telles que des devis incompréhensibles, des crédits dissimulés, des faux labels de qualité, des pratiques commerciales fallacieuses, le non-respect des droits du consommateur ou un manque d’information sur les prix. Voici donc quelques conseils que vous pouvez transmettre à vos clients pour les accompagner dans leurs futures rénovations et les sensibiliser à ces comportements malintentionnés.

Se méfier des entreprises qui les démarchent

Nous recommandons de réfléchir longuement au préalable pour ne pas prendre de décision précipitée et de vérifier les informations qui ont été transmises. Il faut se méfier des entreprises se disant mandatées par un organisme public car il est peu probable que cela soit vrai. Et évidemment, il faut bien lire les documents avant de les signer pour ne pas passer à côté d’une information essentielle. On fait ce rappel qui peut vous paraître logique, mais on sait, nous aussi on coche « lu et approuvé » alors que l’on n’a pas lu les conditions générales de vente…

Faire les vérifications nécessaires

Si le client doute d’un professionnel, il peut contacter un conseiller FAIRE afin d’être orienté sur son choix. Il est aussi important de vérifier la qualité des supports de communication comme les sites internet ou la documentation fournie. Il ne faut pas non plus hésiter à comparer les offres proposées par les autres professionnels. Pour finir, il convient également de vérifier la véracité du label du professionnel (RGE) afin de bien pouvoir bénéficier du crédit d’impôt transition énergétique.

Être vigilant en cas de financement par le biais d’un prêt

Dans ce cas-là, il ne faut pas omettre de bien prendre connaissance de l’exemplaire de l’offre de crédit qui a été remis par l’organisme bancaire. En cas de remboursement différé des mensualités, il est indispensable de faire attention à ce que celles-ci n’augmentent pas le coût total du prêt. Enfin, il convient de constater la bonne conformité de l’attestation de fin de travaux qui atteste de la prestation rendue. Même si vous êtes allergique aux documents administratifs, vous allez quand même devoir rédiger cette attestation en bonne et due forme pour vos clients. À vos stylos !

Se faire assister en cas de litige

Dans ce cas de figure, il faut que vos clients effectuent une réclamation via le formulaire du site faire.fr si les travaux ont bien été réalisés par une entreprise RGE. Il faut également qu’ils saisissent le médiateur de la consommation que vous, électricien, aurez choisi en ayant au préalable fait une démarche par écrit auprès de vous-même ou de votre service client. Si besoin, il est possible qu’ils se fassent assister par une association agréée de protection des consommateurs.

Pour tout contentieux lié à l’exécution du contrat, il faut que vos clients signalent tout manquement de votre part à la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. S’ils aiment ça, c’est le moment de cafter !

Conclusion

Ce qu’on retient c’est que la rénovation énergétique permet une réelle baisse de la consommation d’énergie ainsi que de grosses économies. Par ailleurs, le coût est difficile à estimer mais il peut être réduit grâce aux différentes aides existantes comme la Prime Rénov’. Pour finir, pensez à transmettre nos conseils à vos clients pour qu’ils puissent entreprendre leurs démarches sereinement en ayant toutes les cartes en main. Ou alors, dites-leur de lire notre article, ça marche aussi !

Vous souhaitez en savoir plus sur nos logiciels ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons ainsi vous mettre en relation avec un interlocuteur de votre région.

 

Faire une demande de démonstration
Rexel Digital Applications
46, Rue de la Télématique
Le Polygone 42000 SAINT-ETIENNE
TEL : 33(0)4 77 92 28 60
SUPPORT : 33(0)4 69 68 82 10
FAX : 33(0)4 77 92 28 61

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum !


Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum !