04 77 92 28 60 contact-esabora@rexel.fr

Électriciens : La Prime Rénov’ expliquée à vos clients

Le souhait du gouvernement est de rendre les aides à la rénovation énergétique plus simples et efficaces. Car si elles sont mieux comprises, elles seront ainsi plus utilisées par les ménages les plus modestes et cela contribuera fortement à réduire les émissions de CO².
Depuis 2020, l’aide « Habiter Mieux Agilité » de l’Anah a été fusionnée avec le Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et constitue désormais une prime unique. Elle permet de toucher l’argent directement à la fin des travaux et non plus dans un délai d’un an. Plus besoin de se serrer la ceinture en attendant désespérément sa prime. Elle se nomme Ma Prime Rénov’.
Nous avions déjà évoqué cette aide au financement dans un précédent article, mais nous allons aujourd’hui rentrer dans les détails pour que vous puissiez relayer ces informations à vos clients.

Le versement de la prime en 2020

Dès 2020, la prime est d’abord versée en priorité aux ménages les plus modestes. Puis en 2021, toutes les tranches seront concernées et recevront leur prime après un contrôle des dossiers. En attendant, les ménages intermédiaires et aisés continuent de toucher le CITE comme à l’accoutumé jusqu’au 31 décembre 2020.

Cependant, le mode de calcul change : au lieu d’un montant forfaitaire de 30% du montant des travaux, l’aide s’ajuste aux revenus du ménage. Quant aux ménages les plus aisés, ils sont privés d’aides publiques mais peuvent toujours bénéficier des Certificats d’économies d’énergie (CEE). Il est éventuellement envisagé de leur verser la prime dans le cas de travaux globaux de rénovation.

Les copropriétés et propriétaires-bailleurs doivent attendre 2021 car des règles de simplification vont être mises en vigueur l’an prochain.

Le montant de la prime dépend de l’intervention

Le gouvernement soutient certaines interventions plus que d’autres car elles sont plus efficaces contre les émissions de gaz à effet de serre. L’aide est donc plafonnée selon l’intervention.

PAC géothermique ou chaudière à granulés

En cas d’installation de l’un de ces deux éléments, cela donne droit à une prime de 10 000€ pour les ménages très modestes et de 8 000€ pour les ménages modestes. Du côté des ménages intermédiaires, ils ont le droit à 4 000€ de prime.

Chaudière à bûches ou chauffage solaire

La prime s’élève à 8 000€ pour les ménages très modestes et à 6 500€ pour les ménages modestes (3 000€ pour les intermédiaires).

Pompe à chaleur air/eau, ventilation double-flux ou chauffe-eau solaire

Ici, l’aide est de 4 000€ maximum, 3 000€ pour les ménages modestes et 2 000€ pour les intermédiaires.

Poêles à granulés ou à buches et inserts

Pour ce type d’installation, les aides sont moins importantes car le coût d’achat est moins élevé.

Remplacement d’une chaudière gaz

En cas de remplacement d’une chaudière à gaz ancienne génération pour une nouvelle chaudière à haute performance, l’aide est de seulement 1 200 € pour les plus modestes et de 0€ pour les ménages intermédiaires. On remarque donc que ce remplacement est peu encouragé.

Cuve à fioul et chauffe-eau thermodynamique

L’aide est de 1 200€ pour les moins favorisés contre 400 € pour les ménages intermédiaires.

Isolation

Le gouvernement incite à se tourner vers l’isolation des murs par l’extérieur plutôt que par l’intérieur (100€/m² contre 25€/m² pour les ménages très modestes). Le remplacement des menuiseries est de 100€/fenêtre, 80€ pour les ménages modestes et 40€ pour les intermédiaires. L’isolation des planchers bas n’est quant à elle pas prise en charge. Alors soit le client paie tout de sa poche, soit il s’équipe de pantoufles, d’une polaire et tire un trait sur l’isolation.

Audit énergétique

L’aide est plafonnée à 500€ maximum. En revanche, la mise en place d’une borne de recharge pour un véhicule électrique est forfaitaire à 300€ peu importe la tranche de revenus. Et même les plus aisés peuvent en profiter.

Les critères pour avoir le droit à la prime

Il faut :

  • Être propriétaire d’un logement construit depuis plus de 2 ans,
  • Occuper son logement comme résidence principale,
  • Ne pas dépasser un certain plafond de ressources,
  • Faire réaliser les travaux par une entreprise RGE,
  • Utiliser les logiciels Esabora… bon ok, ça c’est faux, c’est nous qui l’avons ajouté.

Demander la prime

prime renov'

(Source : maprimerenov.gouv.fr)

Aides complémentaires

Il est également possible de bénéficier, en plus de La Prime Rénov’, d’une prime énergie (CEE) afin d’aider à financer les travaux d’économies d’énergie.

Pour l’obtenir, il suffit pour cela de faire une demande en ligne avant le début des travaux. Si la prime est accordée, elle est versée en 4 semaines après validation du dossier.

Conclusion

Cette nouvelle prime simplifie donc les aides à la rénovation énergétique et a pour but d’améliorer la qualité de service en accélérant les démarches. De plus, grâce à la Prime Rénov’, on cible en priorité les travaux permettant le plus d’économies d’énergie. Cependant, il faut se méfier des fraudes à la rénovation comme nous l’avions déjà expliqué dans cet article et bien sûr ne pas hésiter à faire appel à un conseiller FAIRE pour être guider dans ses travaux de rénovation énergétique.

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous pourrons ainsi vous mettre en relation avec un interlocuteur de votre région.

Rexel Digital Applications

46, Rue de la Télématique

Le Polygone 42000 SAINT-ETIENNE

TEL : 33(0)4 77 92 28 60

SUPPORT : 33(0)4 69 68 82 10

FAX : 33(0)4 77 92 28 61

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum !